une image aléatoireune image aléatoireune image aléatoire
Increase font size Default font size Decrease font size
 

Plans d'eau

dimanche 24 octobre 2010 19:40 , Écrit par La passée dans l'O

Le club est implanté entre la base nautique du lac Kir et le canal de Bourgogne. On peut aussi ramer sur la Saône qui n'est qu'à une demi-heure de voiture.

Le canal de Bourgogne

Entre l'écluse de Bruant et celle des carrières blanches, le canal offre 1500 m d'un plan d'eau calme et protégé idéal pour l'initiation. Les rameurs novices peuvent y évoluer dans un environnement sécurisant, alors que depuis la berge, l'entraîneur ou des bénévoles peuvent donner conseils et recommandations.

Les rameurs plus expérimentés apprécient cet endroit abrité des fortes chaleurs de l'été, car l'eau y est plus lisse et favorise la glisse des bateaux.

Mais attention, nous ne sommes pas les seuls usagers du canal ! Il faut laisser de la place aux plaisanciers et aux pêcheurs !

Règles de navigation sur le canal de Bourgogne

Pour atteindre le canal depuis la base, il faut traverser une allée piétonne, la piste cyclable et le chemin de halage. Le transport du matériel, avirons et bateaux, se fait dans le respect des usagers, piétons, cyclistes et parfois même cavaliers.

L'embarquement

L'embarquement se fait sur un petit ponton en bois face au club. On fait attention à ne pas glisser, surtout lorsqu'il a plu et on n'hésite pas à se faire assister par un membre du club.

La navigation

Sur le canal, on navigue toujours près de la rive qui est à tribord, c'est-à-dire sur la gauche d'un rameur et sur la droite d'un barreur, à une distance de 1 ou 2 mètres du bord. Même si on pense être seul(e), il faut se retourner régulièrement pour s'assurer que la ligne d'eau est dégagée. Il se peut que d'autres usagers aient aussi l'idée de naviguer sur le canal. En particulier, il n'est pas rare d'y voir une péniche ou un bateau de plaisance, surtout lors des beaux jours. Dans ce cas, on attend que le bateau passe, en restant pelle à plat au plus près de la rive.

On fait demi-tour à distance raisonnable des écluses, et on veille à suivre les courbes naturelles du canal, afin de ne pas croiser d'autres embarcations de trop près, ou tutoyer la berge... Vu l'étroitesse du canal, les manœuvres de dépassement sont à éviter.

Sur les bords, le canal est peu profond : on veillera à ne pas racler les pelles pour ne pas les abîmer. On évitera aussi les nénuphars qui freinent le bateau et dans lesquels les pelles peuvent s'emmêler.

Le débarquement

On ne gêne pas les autres usagers lors de cette manœuvre, en particulier lorsqu'il faut traverser le canal pour atteindre le ponton de bois.

Comme nous ne sommes pas les seuls usagers de ces deux plans d'eau, voici les règles de navigations qui nous permettent d'évoluer en toute sécurité et convivialité.

plan_navigation_2010

Le Lac Kir

Le lac Kir est un lac artificiel créé en 1965 à l'instigation du chanoine Kir dont il partage le nom avec le célèbre cocktail à base de vin blanc et de crème de cassis. Accessible à tous les rameurs, quand les conditions climatiques ne sont pas trop rigoureuses, il permet de faire 7 à 10 km pendant une séance d'entraînement (3 à 4 aller-retours) voire beaucoup plus en ce qui concerne les compétiteurs. En soirée, lorsque le vent est tombé, il offre une eau lisse où ramer en admirant le coucher de soleil est un réel plaisir !

Règles de navigation sur le lac Kir

ATTENTION : CES RÈGLES DE NAVIGATION VONT ÊTRE BIENTÔT MODIFIÉES SUITE À DE NOUVEAUX AMÉNAGEMENTS, RESTEZ INFORMÉS !

L'embarquement

L'embarquement se fait au ponton du milieu. Une fois le ponton quitté, on tourne pour atteindre l'extrémité amont du lac, en suivant la berge le long des tennis jusqu'à hauteur de l'île dans l'embouchure de l'Ouche (flèche verte). On se dirige ensuite vers le restaurant Kargo pour atteindre la zone d'évolution de l'aviron.

PRÉCAUTIONS : on croise dans cette zone d'autres embarcations, canoës, kayaks et avirons, qui reviennent apponter ou quittent leur ponton. Il convient d'être particulièrement vigilant et de ne pas gêner la navigation des autres usagers.

La navigation

En aviron, on évolue autour de la ligne de bouées côté Talant. La descente se fait du côté de la berge opposée au ponton d'embarquement (trajet rouge) et la remontée se fait entre les deux lignes de bouées, dans la moitié du côté de Talant (trajet bleu).

PRÉCAUTIONS : pour des raisons évidentes de sécurité, il est impératif de respecter scrupuleusement ces lignes d'eau. On se retourne régulièrement pour vérifier si on est dans la bonne ligne d'eau ainsi que l'absence d'obstacle.

ATTENTION : la ligne de bouées de l'aviron n'est pas complètement matérialisée, il faut être d'autant plus vigilant.

Le débarquement

On accède à la zone de débarquement à partir de l'extrémité amont du lac Kir, en suivant le trajet aller en sens inverse (flèche verte).

PRÉCAUTIONS : on suivra les mêmes précautions qu'à l'aller en ce qui concerne le croisement. On sera en plus vigilant pour l'atterrissage.

Indiana Chouette

La Saône

À une demi-heure de Dijon, la Saône est accessible depuis le club d'Aviron local, l'étoile auxonnaise. On y navigue en amont de la ville au plus près de la nature. Sur des parcours de 15 km au maximum, les rameurs un peu moins débutants peuvent s'initier au plaisir de la randonnée en yolette et perfectionner leur technique dans un cadre verdoyant loin des rumeurs de la ville. En général, l'Aviron dijonnais organise trois à quatre sorties par an sur la Saône. On se donne rendez-vous à la base le samedi à midi pour pique-niquer et démonter les bateaux, et on y revient en début de soirée.